20 janvier 2005

Le petit trou du Docteur Philipp

En France, tout le monde a deux métiers : le sien et critique de cinéma. François Truffaut Hier soir, j'ai forcé Celle-on-on-ne-prononce-pas-le-nom (c'est la jeune femme qui partage ma vie) à regarder avec moi à la télévision un film que j'avais loupé en salle cette année : Qui a tué Bambi ? (premier film de Gilles Marchand, scénariste auparavant du "Harry, un ami qui vous veut du bien" de Dominik Moll (d'ailleurs crédité au générique comme "conseiller à la mise en scène") sélection Française à Cannes en 2003, zéro... [Lire la suite]
Posté par yossarian à 00:16 - Commentaires [6] - Permalien [#]

17 janvier 2005

Pardon Pierre Arditi

Je tiens d'ores et déjà à apporter un démenti cinglant aux rumeurs qui commencent à circuler dans la presse internationale. Voyez-vous, samedi, j'ai organisé une petite fête pour mon anniversaire (non, c'est gentil, merci). J'ai comme qui dirait sacrifié à cette vieille coutume ancestrale qui vous fait boire du champagne avec vos amis (j'imagine que ça doit remonter à l'invention du champagne, d'ailleurs) tout en vous trémoussant sur de la musique techno (comme ils disent) tout ça pour oublier cette vision des fesses nues... [Lire la suite]
Posté par yossarian à 21:19 - Commentaires [5] - Permalien [#]
14 janvier 2005

You only live twice

Live and don't learn, that's my motto. Calvin Suis-je donc le seul à avoir remarqué combien, depuis quelques années, les titres des films de James Bond ne veulent absolument rien dire ? (et pourtant les gens continuent à vaquer à leurs occupations comme si de rien n'était – moi, ça me sidère.) Je veux dire : "Demain ne meurt jamais" ?... "Meurs un autre jour" ??...Et même en remontant dans le temps : "On ne vit que deux fois" ??? On ne vit que deux fois. (Alors que toutes les expériences en laboratoire démontrent le... [Lire la suite]
Posté par yossarian à 02:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 janvier 2005

Grrmsssgjfdgrgrdmff

Libairté, j'écris ton nom ! (Anonyme)   Grrmsssgjfdgrgrdmff, donc.   C'est à peu de choses près ce que j'ai dit ce matin, quand le réveil a sonné avec 2 heures de retard et que j'ai ouvert un oeil injecté de sang. On n'a pas idée de sortir le mardi, c'est moi qui vous le dit. On n'a pas idée de faire des open-bars non plus, c'est de la saloperie ce principe. Ca faisait longtemps, d'ailleurs, que je ne m'étais pas réveillé dans cet état, sans avoir la moindre idée de comment j'avais bien pu réussir à rentrer... [Lire la suite]
Posté par yossarian à 19:17 - Commentaires [7] - Permalien [#]
11 janvier 2005

Le coin des citations

Poète, crache ta purée. (Alfred de Musset) (C'est n'importe quoi, j'invente, c'est parce que j'ai trop bu.)
Posté par yossarian à 00:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 janvier 2005

L'Illumination (1)

(A la demande unanime de mon seul et unique fan - sois-en ici remercié, Feuveu* ! - reprise.) Oui, bon, j'ai été un peu paresseux ces derniers temps,mais c'est pas de ma faute, c'est parce que j'ai eu l'Illumination (Alors je voudrais bien vous y voir, vous, d'abord, quand  vous avez à gérer les affaires courantes tout en ayant l'Illumination. C'est pas évident, il faut s'organiser.) En ce tout début d'année 2005, donc, j'ai eu l'Illumination. En plus, j'ai eu l'Illumination à un de ces moments dans la vie où on... [Lire la suite]
Posté par yossarian à 18:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 janvier 2005

Cette homme est dangereux

(Oui, d'ailleurs sur la photo ça se devine.) Chi parla male, pensa male. E chi pensa male, vive male. Le parole sono importante ! Nanni Moretti, Palombella Rossa J'ai lu quelque part, dans le classement rock de fin d'année d'un journaliste (il me semble que c'était dans un de ces articles comme sait nous en pondre l'inénarrable Chronicart - et si c'était pas eux, c'est pas grave, ils sont inénarrables quand même), la proposition suivante : "on se méfie de Devendra Banhart". Censée justifier pour le moins lapidairement... [Lire la suite]
Posté par yossarian à 18:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 janvier 2005

Deux jours et demi de bonne année

Et pour cette réflexion sur ce qu'implique l'écriture de soi, nous essaierons de recourir à une approche qui ne soit (idéalement) ni psychobiographique ni textanalytique, même s'il nous arrivera nécessairement de rencontrer ces méthodes. Pierre Bayard, Il était deux fois Romain Gary (PUF) (Bien entendu, le mot important est "idéalement". On va galérer.) Hé ben voilà, la bonne année aura duré exactement deux jours et demi (sur ce coup-là, j'aurais mauvaise grâce à me réjouir comme du challenge remporté hier). Ce midi... [Lire la suite]
Posté par yossarian à 21:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 janvier 2005

En 2005, écoute les L5 !

Bon, ben voilà, j'aurais au moins baisé une fois en 2005. (Il faut se réjouir de ces petits challenges que la vie nous laisse remporter quotidiennement.) La journée du premier janvier est passée dans le ronronnement apaisant du foie qui fait son travail (et qui le fait de plus en plus lentement, avec le temps - vous avez remarqué ?). Je n'ai même pas été foutu de reconnecter deux neurones pour envoyer des SMS de bonne année. Le seul truc que j'ai trouvé (c'est triste à dire), c'est ça : "En 2005 écoute les L5" (ce qui limite... [Lire la suite]
Posté par yossarian à 15:31 - Commentaires [5] - Permalien [#]